Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Bagnolet] Soirée de soutien au MILI, 26 avril 2014

On fait tourner…

Le 26 Avril, débat et concert de soutien au Mouvement Inter Lycées Indépendant au Transfo (57 avenue de la République à Bagnolet, métro Gallieni ou Robespierre) à partir de 17h.

Nous organisons une soirée de soutien à notre collectif, le Mouvement Inter Lycées Indépendant. Notre but est de permettre à des jeunes et des moins jeunes de se rencontrer, d’échanger politiquement ou pas, le tout autour d’un verre, avec des artistes engagés pour assurer le show.
Si tu ne connais pas le MILI, piqûre de rappel. Nous nous sommes formé lors du mouvement pour la régularisation des élèves sans papiers, à l’automne dernier. Nous avons en commun une volonté d’indépendance vis-à-vis des partis politiques et syndicats, et nous basons notre organisation sur des principes autogestionnaires. Il n’y a pas de hiérarchie entre nous, et nous prenons nos décisions en AG. Depuis les manifs de l’automne, de l’eau a coulé sous les ponts, et nous avons pu mener et organiser différentes actions et manifestations, que ce soit dans l’antifascisme, en solidarité avec les plus précaires, pour les droits des sans-papiers, etc.
Cependant, on a besoin de thunes pour préserver l’indépendance qui fait notre force et notre rapidité d’action. D’où cette soirée du 26 avril.
Tout se passera dans l’espace occupé « Le Transfo ».
Le Transfo est un espace occupé illégalement (ce qui nous permet de ne pas payer de location de salle) mais avant tout un lieu de vie, ainsi « Nous tenons à préciser que ce squat n’est pas le dernier bar pas cher du coin, un centre d’hébergement d’urgence, un squat conventionné et subventionné par la mairie, un parti politique, une organisation caritative, un endroit où on fait tout ce qu’on veut (non, on ne pisse pas sur les murs). »

Au programme :

17h – 19h : présentation du Mouvement inter lycées indépendant, des actions qu’on a menées, des luttes sur lesquelles on se concentre, de ce qu’on compte faire, etc. Suivie d’un débat autour des sans-papiers.

19h – 20h : repas prix libre, qui normalement sera du riz avec des légumes.

20h- 00h30 : Concert + bar à prix libre + Tombola

20h – 21h : Nebula -> Rock

21h – 22h : Les Rois Mages -> rap

22h – 22H30 : Tombola

22h30 – 00h30 : Kenji Sim’s -> Sound

contre toutes expulsions

[Italie] Milan rouvre, GEPSA gagne l’appel d’offre.

15 avril 2014. Après trois mois et demi de restructuration, suite aux incendies et révoltes de novembre dernier, le CIE de milan devrait rouvrir. Le préfet a en effet accepté la proposition de GEPSA, entreprise française filiale de GDF-Suez pour gérer la structure, les cellules et la cour et l’association culturelle d’Agrigento Acuarinto pour « gérer » les détenus. Ces deux gestionnaires recevront 40€ par jour et par détenus, sachant que 140 places seront disponible en théorie cet été. GEPSA est connue en France pour sa gestion des prisons, et cela fait des années qu’elle essaie, avec plus ou moins de réussite, de rentrer dans le bizness de « l’accueil des étrangers » en Italie. GEPSA désire en effet gèrer le CARA de Castelnuovo di Porto (à Rome) ainsi que le CIE de Gradisca où ils reprendraient leurs fonctions après une année de gestion par Connecting People.

[Grèce] Appel d’offre

2 avril 2014

Un appel d’offre pour la surveillance de trois centres de rétention (dont celui de Fylakio à la frontière Turque) a été lancé en grèce, rendu possible par une réforme législative de 2012 qui permet à l’Etat grec de sous-traiter la sécurité des centres à des entreprises privées.

Plus d’une demi douzaine de sociétés sont déjà en lice dont G4S, Mega Sprint Guard, JCB Security and Facility, Swedish Systems Security, avec 14 millions de dollars à la clé en partie financés par l’union européenne.

 

D’après la presse

[Bruxelles] Perturbations sur la ligne pour la STIB

Mars 2014

Suite à la multiplication des contrôles et des arrestations de sans papiers dans les transports bruxellois, au début du mois de mars une affiche imitant la charte graphique de la STIB (société qui gère les transports publics à Bruxelles) a été collée partout dans la ville, notamment dans les stations et à la gare du nord. On peut y lire : « Les expulsions passent aussi par la STIB » et « Avec la STIB, les centres fermés n’ont jamais été aussi proches ».

Le 11 mars, un incendie s’est déclenché dans un tunnel de la station Pannenhuis à Laeken (commune de Bruxelles). La station a dû être évacuée et la circulation a été interrompue.

Le 13 mars, le réseau de tram a été perturbé à Saint Gilles (autre commune de Bruxelles) par un dégagement de fumée issu d’une sous-station électrique. Plusieurs lignes n’ont pas pu circuler dans la journée.

Peut-être que certain-e-s ont été inspiré-e-s par les affiches et ont voulu signifier à la STIB que sa collaboration aux expulsions de sans papiers (comparable à celle de la SNCF en France par ailleurs) ne serait pas exempte de conséquences.

 

Infos trouvées sur cettesemaine

 

[Seattle] Attaque de la wells fargo, sabotage de distributeur et banderole en solidarité avec les migrants en lutte du centre de rétention de Tacoma

3 distributeurs sabotés

Mercredi 9 avril. Durant la nuit 3 distributeurs de billets ont vu leur fente à carte de crédit scellée. Ceci en solidarité avec les grévistes de la faim en centre de retention et pour Amélie fallon et Carlos.(voir ici (anglais et espagnol) et )

– Des anarchistes

traduit de 325

Banderoles solidaires avec les migrants en lutte du centre de rétention de Tacoma

Vendredi 11 avril, trois banderoles ont été suspendues à plusieurs ponts d’autoroute à Seattle. C’est en solidarité avec les grévistes de la faim détenus au centre de rétention du nord-ouest à Tacoma (dans l’Etat de Washington) un bâtiment qui actuellement emprisonne et expulse des migrants de partout aux Etat-Unis. C’est aussi pour ceux en grève de la faim dans un établissement semblable au Texas, géré aussi par GEO.

Les banderoles se lisent comme ceci: Détruisons les frontièresSolidarité avec les grévistes de la faim du NWDC* et Feu aux ICE**, solidarité avec les grévistes de la faim.

Avec ce petit geste nous envoyons de la force à ceux qui refusent l’autorité de leurs matons. Nous envoyons le message qu’ils ne sont pas seuls et que leur lutte n’est pas isolé.

Mort aux matons,

Feu aux prisons !

Traduit de l’anglais de PSA, 13 avril 2014 par lechatnoiremeutier

*NorthWest Detention Center

**Immigration and Customs Enforcement – ICE

 

 

La Wells Fargo attaquée en solidarité avec les grèviste de la faim du centre de Tacoma

 

Tôt le matin, le 28 mars, nous avons couru vers la banque Wells Fargo au Madison Park. En quelques joyeux instants, nous avons jeté quelques pierres au travers leur fenêtre puis sommes parti. Ce fu facile, drôle et exhaltant.

Nous avons été inspiré par la défiance des détenus de la prison pour étrangers de Tacoma, en grève de la faim, qui demande à être mieux payés, à manger mieux, à avoir un meilleur traitement, moins de commission et plus d »équité. Nous avons été heureux d’entendre que les 70 plus grévistes ont rejoint la grève de la faim à partir de lundi.

Wells

Wells Fargo a été choisi en tant que cible, car il est l’un des principaux financeurs du Groupe GEO qui possède et exploite la structure ICE  de Tacoma. Tant qu’il y aura des frontières et le capitalisme, les êtres humains seront mis en cage, déshumanisés, et traités comme rien de plus qu’un moyen pour faire du profit. Les déportations sont un exemple de la violence inhérente au capitalisme et à l’état. Les frontières sont des lignes arbitraires établies aux fins du maintien de la suprématie blanche et de l’impérialisme.Attaquons les frontières
Attaquons les banques
Attaquons les ICE
Attaquons les prisons
traduit de : psa

[Décines, 69] Un p’tit test osseux et PAF en prison

Le 31 mars 2014, Alkasim, lycéen au LP Charlie Chaplin de Décines en banlieue de Lyon, a été convoqué par la PAF (police de l’air et des frontières). Placé en garde-à-vue il a été jugé en comparution immédiate le 2 avril pour avoir « triché sur son âge » et volé le conseil général. C’est le résultat d’un test osseux fait à la demande de la préfecture qui atteste que depuis 2 ans Alkasim aurait menti sur son âge et n’aurait donc pas dû toucher les aides pour les mineurs sans papiers. Il a été condamné à 4 mois de prison ferme, 5 ans d’interdiction du territoire et à rembourser au conseil général -qui s’était porté partie civile- 2 ans de prise en charge. Il est actuellement écroué à la prison de Corbas. Pas plus d’informations pour le moment, ni sur une éventuelle mobilisation au delà de la pétition rédigée par des élèves de son lycée.

contre les rafles

[New-York] Manifestation bruyante et solidaire avec les sans-papiers en lutte

6 avril 2014. Une caravane de militant-e-s de New-York – en solidarité avec la résistance des migrants – a rejoint le « Tour pour la liberté : cortège d’automobiles internationaliste anti-expulsions » afin de se rendre au centre de rétention au 182-22 150 Avenue, Queens, NY par une manifestation bruyante.new york 6 avril 1

La manifestation a été un succès. Il n’y a eu aucune arrestation et nous avons fait entendre nos voix haut et fort contre la cruauté du complexe carcéral et les expulsions ayant eu lieu récemment. La manif a aussi été faite en solidarité avec les grévistes de la faim: « ce mois-ci, 1000 migrants retenus dans l’Etat de Washington ont lancé une grève de la faim contre les conditions inhumaines et les expulsions. À l’extérieur, les manifestant-e-s se sont enchaîné-e-s ensemble et ont bloqué les bus d’expulsion en direction de la frontière. »

Nous avons été rejoints par des traîtres de classe comme: la police anti-émeute de la prison, les matons (qui, dans leur confusion et ne sachant quoi faire, ont commencé à nous filmer bien que nous étions pleinement conscient-e-s qu’il y a des caméras partout à l’extérieur de la prison). Il y avait aussi une camionnette blanche apparemment utilisée pour le transport carcéral, quelques voitures de flics et un fourgon de police pour transférer les personnes arrêtées.

new york 6 avril 2

Ci-dessous l’appel à la manif:

Les migrants de partout à travers le pays sont debout: ce mois-ci uniquement, 1000 migrants retenus dans l’Etat de Washington ont lancé une grève de la faim contre les conditions inhumaines et les expulsions. A l’extérieur, les manifestant-e-s se sont enchaîné-e-s ensemble et ont bloqué les bus d’expulsion en direction de la frontière. À San Diego, 150 migrants mexicains précédemment expulsés ont de nouveau franchi la frontière américano-mexicaine pour rejoindre leurs familles dans un acte de désobéissance civile. Et au Texas, les détenus migrants ont déclaré une deuxième grève de la faim contre la détention et les expulsions.

À New York, le rêve américain reste un cauchemar. Après avoir traversé les frontières militarisées, les migrants n’arrivent qu’à trouver uniquement l’exploitation brutale, les flics racistes, les patrons cruels, et des logements délabrés. Le gouvernement de l’État refuse de fournir une aide financière aux étudiants sans-papiers, privant les jeunes migrants d’avenir.

Contre ces obscénités, la récente vague de résistance des migrants donne de l’espoir à tou-te-s ce-lles-ux qui sont pauvres, exploité-e-s, contrôlé-e-s ou incarcéré-e-s. Debout avec les rebelles à Washington, en Californie et au Texas!

Ensemble, nous pouvons démolir toutes les prisons et toutes les frontières, et partager la richesse et la liberté qui appartiennent à nous tou-te-s. »new york 6 avril 1

Traduit de nycantifa par le chat noir émeutier

Lycée.ne.s en lutte

Tandis que 250 lycéen.ne.s manifestaient à Chalon le 1er avril dernier.

À Paris, dans le 19ème arrondissement un lycéen de Hector Guimard a été arrêté le 20 mars lors d’un contrôle à Gare du Nord et est enfermé au centre de rétention de Vincennes. La réaction de ses camarades et soutiens ne s’est pas faite attendre, le jour même les téléphones et fax du commissariat et de la préfecture sonnent sans discontinuer pour demander sa libération et un rassemblement est appelé pour le lendemain matin devant le lycée. Le soir même Kais est libéré mais l’appel au rassemblement est maintenu pour demander l’annulation de son OQTF parce qu’il n’est pas seul à être sans papiers dans l’établissement. Cela ne va pas plaire aux politiciens locaux, à deux jours des élections, qui vont exercer pressions et chantage (le préfet de police vous a fait un cadeau (sic), il ne le fera pas la prochaine fois) pour annuler le rassemblement. Qu’a cela ne tienne, il a quand même eu lieu.

Le 4 avril, à Saint Nazaire 600 lycéen.ne.s ou pas ont manifesté dans la ville en soutien à un des leur, menacé d’expulsion.

Le 11 avril, à Paris dans le 18ème arrondissement, un lycéen doit voir son recours contre une OQTF examinée par le tribunal administratif. Cette fois, il ne se retrouvera pas seul face au juge et au représentant de la préfecture comme dans bien des cas, mais soutenu par d’autres lycéen.ne.s et quelques profs du lycée Camille Jenatzy, où était scolarisé Khatchik, qui ont appelé à un rassemblement.

contre toutes expulsions

[Australie] Blocage du centre de rétention de Villawood

03 avril 2014

Une quarantaine de manifestant-e-s ont bloqué l’entrée principale du centre de rétention de Villawood à Sidney pour empêcher le transfert d’un groupe de demandeurs d’asile vers un autre centre à l’ouest de l’Australie. Ce transfert intervient alors que certains d’entre eux sont en procès contre le Département de l’Immigration, de toute évidence afin de les éloigner de leurs avocats et d’interrompre la procédure. La veille une protestation avait été initiée à l’intérieur du centre contre ce même transfert. Les manifestant-e-s ont été délogé-e-s violemment par la police et 8 ou 10 d’entre elleux ont été arrêté-e-s.

Traduit librement de la presse

 

[Royaume-Uni] Rassemblement devant l’ambassade espagnole à Londres en solidarité avec les migrant-e-s de Ceuta et Mellila

28 mars 2014

Environ 15 personnes se sont rassemblées devant le consulat d’Espagne à Londres vendredi 28 mars pour protester contre les meurtres qui ont eu lieu récemment aux frontières des enclaves de Ceuta et Mellila et pointer du doigt la responsabilité de la Guardia Civil. Les flics, déjà sur les lieux, ont empêché les manifestant-e-s d’entrer dans le bâtiment et le personnel du consulat a refusé d’entrer en contact avec elleux.  Le groupe est resté deux heures à crier des slogans devant le consulat, obligé de fermer ses portes au public, avant de partir en manifestation jusqu’à l’ambassade principale située pas très loin. Une fois dans le bâtiment illes ont rapidement été délogé-e-s par les flics et le rassemblement s’est terminé dans la rue.

Infos trouvées sur indymedia uk

MERHABA / KHOSH AMADID / BIENVENUE / WELCOME :
journal d’échange et d’informations sur les luttes des migrant-es
UN ÉTÉ CONTRE LES FRONTIÈRES :
PARIS : LUTTE DES MIGRANT-ES DE LA CHAPELLE :
KOS, DÉCLARATION ET INFORMATIONS SUR LA SITUATION DES MIGRANT-ES :
NON À L'EXPULSION DU SQUAT DU COLLECTIF DES BARAS :

AGENDA

TOUS LES MOIS

- Tous les premiers vendredis du mois, 19h-20h30 : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio FPP 106.3 FM (région parisienne) ou sur www.rfpp.net

- Tous les deuxièmes mercredis du mois, 16h30-18h : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio Galère 88.4 FM (région marseille) ou sur www.radiogalere.org

- Tous les premiers samedis du mois, Bagnolet, 14h-18h : Permanence Sans-papiers : s’organiser contre l’expulsion, au Rémouleur 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :