Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

Le vent de la liberté ne connait pas les frontières !

LE VENT DE LA LIBERTÉ NE CONNAIT PAS LES FRONTIÈRES !

L’air qui fait souffler les révoltes en Tunisie, en Égypte, en Libye est arrivé jusqu’à nos côtes, mettant en crise l’une des nombreuses structures de l’oppression en Europe : les centres de rétention, les centres où sont emprisonnés les sans papiers. Depuis que ces centres sont peuplés de centaines de tunisiens débarqués à Lampedusa et qui ont vu leur voyage vers la France s’interrompre brutalement et se transformer en une cruelle détention de 6 mois, les luttes se succèdent.

Émeutes, grèves de la faim collectives, incendies, affrontements avec la police, personnes emprisonnées : les cages des centres de rétention ressemblent ces derniers mois aux routes de Thala et Kasserine ou de la Tunisie en révolte avant la chute de Ben Ali.

Grâce à la dignité et à la détermination des retenus, le centre de rétention de Gradisca devra rapidement être vidé, ceux de Turin et de Bologne ont du fermer plusieurs sections, ceux de Bari et Brindisi sont hors de contrôle.

En France, de nombreuses personnes arrêtées à la frontière italienne ou dans les gares ont également été enfermées en centre de rétention et ont participé à des révoltes comme à Vincennes en février ou au centre de rétention de Marseille qui a brûlé le 10 mars dernier. Suite à cet incendie, 6 personnes, des tunisiens et des algériens ont été emprisonnés à la prison des Baumettes.

Et comme le sait chaque personne sans papiers, moins de place dans les centres de rétention, cela signifie moins de risque d’être enfermés pour des mois à cause d’un contrôle de papier dans la rue, d’un contrôle zélé dans les transports ou d’un rafle dans un immeuble occupé par des étrangers.

NI CENTRE DE RÉTENTION NI EXPULSION,

DES PAPIERS POUR TOUS OU PLUS DE PAPIERS DU TOUT,

SOLIDARITÉ AVEC LES RÉVOLTÉS D’ICI ET D’AILLEURS !

avril 2011

MERHABA / KHOSH AMADID / BIENVENUE / WELCOME :
journal d’échange et d’informations sur les luttes des migrant-es
UN ÉTÉ CONTRE LES FRONTIÈRES :
PARIS : LUTTE DES MIGRANT-ES DE LA CHAPELLE :
KOS, DÉCLARATION ET INFORMATIONS SUR LA SITUATION DES MIGRANT-ES :
NON À L'EXPULSION DU SQUAT DU COLLECTIF DES BARAS :

AGENDA

TOUS LES MOIS

- Tous les premiers vendredis du mois, 19h-20h30 : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio FPP 106.3 FM (région parisienne) ou sur www.rfpp.net

- Tous les deuxièmes mercredis du mois, 16h30-18h : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio Galère 88.4 FM (région marseille) ou sur www.radiogalere.org

- Tous les premiers samedis du mois, Bagnolet, 14h-18h : Permanence Sans-papiers : s’organiser contre l’expulsion, au Rémouleur 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :