Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[vers Metz] Évasion avec complicité juste avant l’expulsion – 26 juillet 2013

Alors qu’ils escortaient deux personnes originaires du kosovo vers le centre de rétention de Metz, quatre flics de la PAF ont été agressés sur une aire d’autoroute par des personnes munies de cutters. Plaqués au sol et lame sous la gorge les flics ne peuvent qu’assister à l’évasion de leurs deux prisonniers qui pour l’instant n’ont pas été retrouvés !

[Turin] Quelle paix ? Révolte au CIE – 23 juillet 2013

Nouvelle révolte au Cie de Corso Brunelleschi à Turin. Dans la nuit de dimanche (22) à lundi (23), les retenus de la section blanche, la plus neuve et présentée comme super-sûre, se sont rebellés et ont mis le feu à des matelas. Bientôt d’autres feux sont allumés dans les sections jaunes, rouge et bleue. Au cours de l’émeute, certains retenus tentent de s’échapper : certains sont repris immédiatement, un autre se blesse en tombant et est transporté à l’hôpital, un autre encore aurait probablement réussi à s’évader. Plusieurs retenus ont été arrêtés pour les divers dommages causés au centre.

Depuis Macerie

Mercredi 24 juillet, vers 11 heures du soir, un groupe de solidaires s’est retrouvé devant le CIE avec slogans et feux d’artifices pour saluer les révoltés.

[Melilla/Maroc] Nouvel assaut de la frontière et rafles au Maroc- 23 juillet 2013

500 migrants ont tenté de passer la frontière qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla en deux point différents dans la nuit du 22 au 23 juillet. Une centaine ont réussi mais ont été arrêtés côté espagnol par la guardia civil, excepté quelques uns qui ont réussi à s’enfuir. Une trentaine de migrants seraient blessés.

Dans les villes du nord du Maroc depuis plusieurs jours la police rafle les immigrés et les expulse à la frontière algérienne. À certains endroits plusieurs lieux de regroupement des migrants ont été incendiés.

[Californie] Liberté pour tou-te-s avec ou sans papiers

Freedom for all, with or without papers // Liberté pour tou-te-s,  avec ou sans papiers

Banderole déployée sur le toit du siège de la police aux frontière d’El Centro en Californie

[Belgique] L’infâme Maggie de block entartée – 17 juin 2013

Maggie de block, secrétaire d’État à l’Asile, à l’Immigration et à l’Intégration sociale en Belgique a été entartée alors qu’elle se rendait à une remise de prix au théatre du bronx (situé le long du marché aux porcs, ça ne s’invente pas !) à Bruxelles. Une vidéo de l’attaque a ensuite circulé : « Maggie De Block, secrétaire d’État à l’asile et à l’immigration se fait entarter pour ses politiques migratoires fascistes, destructrices et inhumaines. » « ça, c’est pour les milliers de personnes déportées et détenues dans les centres fermés ! ».  « Et ça, pour l’enfer qu’ils font vivre aux migrant-e-s ! ». « Parce que personne n’est illégal et que nous sommes contre toute forme d’oppression. »

[Australie] Emprisonnements suite aux émeutes du centre de détention de Villawood en 2011 – 2 juillet 2013

Quatre demandeurs d’asile ont été emprisonnés pour leur implication dans les émeutes de 2011 qui ont causé 9 millions de dollars de dégâts au centre de détention de Villawood dans la banlieue de Sidney.
Lors des soulèvements, le personnel de l’entreprise Serco qui gère le centre avait été bombardé avec des tuiles et menacé à l’aide de poteaux de football déracinés tandis que les détenus scandaient « liberté ». Plusieurs demandeurs d’asile auraient également crié : « F … Australie, f … immigration, f … Serco ».

Les quatre avaient été reconnus coupables d’émeute au procès précédent, lors duquel 12 demandeurs d’asile irakiens et afghans étaient initialement accusés. Le 28 juin ils ont été condamnés à des peines allant de 14 à 22 mois de prison ferme, dont la plus courte sera complètement purgée en octobre. Tous risquent l’expulsion une fois leur peine terminée, ils n’ont pas pu continuer leurs démarches de régularisation pendant les deux ans qu’a duré le procès.

Trois autres demandeurs d’asile avaient déjà été condamnés à 15 à 18 mois de prison par le même juge, Robert Hulme, pour avoir participé aux émeutes.

 

Info trouvée sur disaccords

[Melilla] Nouvelle attaque collective de la frontière – 10 juillet 2013

Mardi, une centaine de migrant-e-s ont organisé un assaut de l’enceinte grillagée empêchant l’accès à l’enclave espagnole de Melilla. Environ quarante ont réussi à passer la frontière. Certain-e-s sont arrivé-e-s jusque dans l’aéroport de Melilla avant d’être rattrapé-e-s par les gardes civiles. Il semblerait qu’il n’y ait pas eu de blessé-e-s du côté des migrant-e-s. Le 26 juin une centaine de personnes avaient réussi à rentrer dans l’enclave lors d’un assaut similaire.

En réponse à ces assauts répétés, les autorités espagnoles et marocaines organisent conjointement la répression des migrant-e-s présent-e-s dans la province marocaine de Nador, frontalière de Melilla. Des hélicoptères se relaient pour surveiller la zone, avec pour conséquence des arrestations et des refoulements vers la ville d’Oujda. Le 3 juillet 15 migrant-e-s avaient été blessé-e-s et plusieurs arrêté-e-s suite à des affrontements avec les flics.

D’après la presse

[MaJ][Annaba] Autodéfense et interception de harragas – 7 juillet 2013

Dans la nuit de samedi à dimanche, les gardes-côtes d’Annaba en Algérie ont arrêté plusieurs embarcations de harragas qui prenaient la mer pour rejoindre l’Europe. Six personnes qui étaient sur une des embarcations ont refusé de se plier aux injonctions des flics qui ont alors tiré tuant un harraga d’une balle en plein coeur (une balle perdue suite à des tirs de sommation en l’air d’après eux…). Les cinq autres ont alors foncé sur l’embarcation et lors du télescopage des deux bateaux plusieurs personnes ont été blessées -principalement des harragas. Certains auraient également tirés des coups de feu sur les gardes-côtes pour se défendre. Un flic mort. Les blessés ont été hospitalisés et les autres sont enfermés dans les locaux des gardes-côtés. Ils devraient comparaître devant le procureur du tribunal d’Annaba dans les jours à venir.

Solidarité ! Ni flics ni frontières !

D’après la presse

Mise à jour – 10 juillet 2013

15 des harragas interceptés sont poursuivis pour « tentative de quitter le territoire national clandestinement » et « refus d’obtempérer aux ordres des gardes-côtes » et ont été placés sous mandat de dépôt par le procureur d’Annaba. Quatre autres sont encore à l’hôpital et feront l’objet de la même mesure à leur sortie. Les trois mineurs sont appelés à comparaître ultérieurement.

[Mesnil-Amelot] Grève des salarié-e-s du nettoyage, le CRA fonctionne au ralenti – 7 juillet 2013

80 salarié-e-s qui contribuent a faire fonctionner le centre de rétention du Mesnil-Amelot en y faisant le ménage sont en grève depuis le 26 juin. Une première grève avait déjà eu lieu début juin, pour non paiement des salaires. Cette fois, c’est l’annonce de leur licenciement effectif le lundi 1er juillet, qui a déclenché le mouvement. En effet, l’État change de sous-traitant : ce n’est plus le groupe Vinci (via sa filiale Défi restauration) mais le groupe GDF SUEZ, via sa la filiale Onet, qui assurera désormais l’entretien du centre de rétention du Mesnil-Amelot.

Un mouvement a été initié par les retenus  contre les conditions de détention, notamment par rapport à la nourriture. En effet depuis la grève les plats ne sont plus chauffés et ce sont les flics qui distribuent des repas froids aux prisonniers. Les conditions d’hygiène qui du fait de la grève se détériorent de jour en jour ont obligé l’administration à prendre des mesures. Parmi elles des transferts : une vingtaine de prisonniers a ainsi été ballottée comme des paquets dans d’autres centres : Lesquin (Lille), Oissel (Rouen) et Plaisir, évidemment, sans préoccupation aucune de savoir si cela allait compliquer la vie de leurs proches qui leur rendent visite.

Une conséquence plus heureuse de cette lutte pour l’emploi, c’est que certaines personnes ont été libérées plus tôt, notamment les personnes pour lesquelles il y avait des difficultés à obtenir un laissez-passer permettant de les expulser, et que plus aucun nouveau prisonnier n’est admis dans le centre.

Liberté pour tous et toutes, avec ou sans papiers !

[Melilla] Affrontements et arrestations aux alentours de l’enclave – 04 juillet 2013

Mercredi, l’occupation d’une route par environ 200 migrant-e-s dans la région de Nador au Maroc, frontalière de l’enclave espagnole de Melilla,  a donné lieu à des affrontements avec les flics. Une quinzaine de migrant-e-s ont été blessé-e-s et plusieurs arrêté-e-s. Illes risquent d’être reconduit-e-s à la frontière algérienne. De toute évidence les flics marocains mènent la chasse aux sans papiers de la région en réponse aux assauts répétés de l’enceinte barbelée de Melilla.

 

Repris librement de la presse

MERHABA / KHOSH AMADID / BIENVENUE / WELCOME :
journal d’échange et d’informations sur les luttes des migrant-es
UN ÉTÉ CONTRE LES FRONTIÈRES :
PARIS : LUTTE DES MIGRANT-ES DE LA CHAPELLE :
KOS, DÉCLARATION ET INFORMATIONS SUR LA SITUATION DES MIGRANT-ES :
NON À L'EXPULSION DU SQUAT DU COLLECTIF DES BARAS :

AGENDA

TOUS LES MOIS

- Tous les premiers vendredis du mois, 19h-20h30 : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio FPP 106.3 FM (région parisienne) ou sur www.rfpp.net

- Tous les deuxièmes mercredis du mois, 16h30-18h : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio Galère 88.4 FM (région marseille) ou sur www.radiogalere.org

- Tous les premiers samedis du mois, Bagnolet, 14h-18h : Permanence Sans-papiers : s’organiser contre l’expulsion, au Rémouleur 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :