Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Zurich] Pierres solidaires contre le consulat espagnol

Dans la nuit du 24 au 25 mars 2014, en solidarité avec les récents événements dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, les fenêtres du consulat espagnol de Zurich, situé sur la Hotzestrasse, ont été endommagées. Sur le mur en face du bâtiment, on pouvait lire : « De hautes clôtures de 7m et des militaires ? De la colère et des pierres ! »

L’État espagnol est l’un des différents acteurs qui militarisent et bloquent les frontières de l’Europe, pour garder les « indésirables » à l’extérieur. Les événements récents montrent cependant que le dispositif de la forteresse européenne, avec ses hautes clôtures de 7m, commence à faiblir lorsque les individus en révolte n’acceptent plus cet obstacle.

Ainsi, lorsque le préfet de Melilla accuse les « réfugiés » d’être violents parce qu’ils utilisent des pierres contre la police des frontières, nous nous reconnaissons dans cet acte et recourons aux mêmes moyens pour soutenir la révolte.

Attaquons sans cesse les obstacles qui se trouvent sur le chemin de la liberté !

Traduit de l’allemand (avec retard) de indymedia Linksunten par brèves du désordre

 

[Zürich] Luttons contre la machine à expulser

21 janvier 2014.

Le camp pour réfugiés est inauguré

Nous y voilà: le camp sur le Juch-Areal de Alstetten ouvre ses portes. Jusqu’à 300 personnes subiraient le nouveau camp fédéral comme « demeure temporaire ». A cause de leur statut, ils sont enfermés, mis sous surveillance, contrôlés, isolés, exploités par un  travail salarié à bas prix et expulsés.

Cette inauguration est un grand et important pas pour les dominants;

  • enfin ils peuvent tester leurs procédures sommaires – en moins de 140 jours ils décident du destin des personnes concernées.
  • enfin ils peuvent, à travers la centralisation des institutions responsables (AOZ, l’aide au retour, SIP, consultation juridique, etc…), expulser plus efficacement.
  • enfin ils peuvent rejoindre les forces pour faire sentir aux indésirables qu’ils n’ont définitivement pas d’avenir ici.

LUTTONS CONTRE LA MACHINE A EXPULSER

Nous nous adressons à tous ceux qui se battent contre toute forme d’exploitation et d’oppression et qui n’acceptent pas comme ça ce nouveau camp;

Nous nous adressons à tous ceux qui veulent empêcher ce nouveau projet de domination  – de manière autonome et directe !

Que toutes les institutions responsables de cette nouvelle prison partent en feu !

Une manifestation à eu lieu le 11 janvier contre ce centre

source

[Zürich] Manif et actions contre les centres fermés et la machine à expulser – 11 janvier 2013

Ce samedi 11 janvier 2014 à Zürich a été appelé une manifestation contre les camps pour demandeurs d’asile et la politique d’asile raciste. Cette marche fait suite à l’ouverture lundi dernier (6 janvier 2014) d’un nouveau camp de rétention pour demandeurs d’asile à la Luchstrasse à Zürich.

Près de 500 personnes solidaires avec les sans-papiers ont répondu à l’appel bruyamment, avec fanfares, slogans contre la machine à expulser et les camps de rétention, banderoles…

Les flics quadrillaient la ville et ont bouclé le centre avec de nombreux escadrons et canons à eau. Les manifestant.es se sont arrêté.es devant le secrétariat du Parti Socialiste du canton de Zürich à Gartenhofstrasse, un discours au mégaphone a été dit contre leur politique raciste sur la restriction du droit d’asile.

Repris de ch.indymedia/de

Dans la nuit du 10 au 11 janvier 2014, les locaux de la SIP (Prévention Intervention de Sécurité) de la Selnaustrasse ont été attaqués à la peinture. Cette action a été faite en réponse aux politiques racistes envers les demandeurs d’asile de Zürich, la répression policière et les camps de rétention.

Par ailleurs, le 8 janvier 2014 on pouvait voir sur les murs de Zürich quelques tags et graffitis :

Détruisons toutes les frontières

Attaquons la machine a expulser, la police, l’État

 

Article repris de Le chat noir émeutier

MERHABA / KHOSH AMADID / BIENVENUE / WELCOME :
journal d’échange et d’informations sur les luttes des migrant-es
UN ÉTÉ CONTRE LES FRONTIÈRES :
PARIS : LUTTE DES MIGRANT-ES DE LA CHAPELLE :
KOS, DÉCLARATION ET INFORMATIONS SUR LA SITUATION DES MIGRANT-ES :
NON À L'EXPULSION DU SQUAT DU COLLECTIF DES BARAS :

AGENDA

TOUS LES MOIS

- Tous les premiers vendredis du mois, 19h-20h30 : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio FPP 106.3 FM (région parisienne) ou sur www.rfpp.net

- Tous les deuxièmes mercredis du mois, 16h30-18h : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio Galère 88.4 FM (région marseille) ou sur www.radiogalere.org

- Tous les premiers samedis du mois, Bagnolet, 14h-18h : Permanence Sans-papiers : s’organiser contre l’expulsion, au Rémouleur 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :