Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Australie] Grève de la faim, émeute et répression au centre de Manus

22 janvier 2015

Le 16 janvier, alors qu’environ 500 personnes enfermées pour le compte de l’Australie dans le centre de rétention de Manus en Papouasie Nouvelle Guinée entamaient leur quatrième jour de grève de la faim, une centaine de flics et de gardiens sont entrés dans le camp pour repousser tout le monde dans les chambres. Des affrontements ont éclaté et le centre a été entièrement bouclé, empêchant le personnel et notamment les médecins d’entrer dans la zone alors que beaucoup de grévistes de la faim sont mourant-e-s. En revanche flics et gardiens font des descentes chaque soir pour tabasser et arrêter quelques révolté-e-s. Au moins 58 personnes ont déjà été emprisonnées en attendant la réponse à leur demande d’asile, malgré les barricades installées par les détenu-e-s.

Le ministre de l’immigration australien Peter Dutton a craché sur la détermination collective des détenu-e-s en accusant leurs avocat-e-s et certains membres du personnel de les pousser à se mettre en grève de la faim et à s’auto-mutiler. En réalité c’est sa décision de ne transférer personne sur le territoire australien et de relâcher les gens directement en Papouasie qui est en grande partie à l’origine de la révolte comme des actes désespérés des détenu-e-s. Certain-e-s trouvent encore la force de crier « Qu’est-ce que nous voulons ? La liberté ! »

Au dernière nouvelle la grève de la faim s’était étendue et était suivie par  700 détenu-e-s.

 

d’après la presse

 

 

 

 

 

Category: Brèves des frontières

Tagged: , , , , ,

Comments are closed.

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :