Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Australie] Protestations au centre de rétention de Nauru

octobre 2014

Depuis le 25 août, entre 300 et 500 demandeurs et demandeuses d’asile enfermé-e-s dans le camp des familles du centre de rétention de Nauru se rassemblent chaque soir pour manifester contre leur détention.

La contestation s’est entre temps propagée au camp des hommes. Entre le 4 et le 7 octobre, 90 personnes ont mené une grève de la faim, et une centaine ont tenu un rassemblement aux portes du camp pendant 24 heures.

Le 5 octobre, environ 60 personnes ayant obtenu le statut de réfugié ont manifesté devant les bureaux de l’ONG Save the Children pour protester contre les déclarations de Scott Morrison (ministre de l’immigration) comme quoi l’asso aurait encouragé des demandeurs/euses d’asile à déposer de fausses plaintes et à s’auto-mutiler.

Les retenus montrent qu’illes ne sont pas dupes face aux récentes promesses du gouvernement australien d’améliorer les conditions de détention dans le camp des familles. Pour elles et eux le problème n’est pas les conditions mais bien la détention elle-même, d’une durée illimitée, et ainsi potentiellement à vie. Le 5 octobre illes ont donc refusé et renvoyé la nourriture supplémentaire envoyée à l’occasion de l’Aïd.

Les manifestations ont entraîné la libération des mineur-e-s isolé-e-s enfermé-e-s dans le camp. Le département de l’immigration leur a intimé de ne s’impliquer dans des protestations à l’extérieur.

Solidarité avec celles et ceux qui se révoltent contre leur enfermement !

 

traduit librement de disaccords

 

Category: Brèves des frontières

Tagged: , , , , ,

Comments are closed.

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :