Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Italie] De Ponte Galeria à Bari

28 septembre 2014. Samedi dernier, Fati, emprisonné dans le CIE de Bari, après 6 jours de grève de la faim et de la soif, a décidé de coudre les lèvres pour protester contre sa détention et être libéré. Toute tentative de le convaincre de mettre fin à sa protestation de la part des gestionnaires du Centre a été jusqu’ici vainne : Fati ne cesse de répéter qu’il ne s’arrête que quand il sera libéré. Les compagnons de Fati ont raconté qu’il était arrivé au CIE de Bari après avoir été transféré du CIE de Ponte Galeria suite à une décision de la direction, probablement à cause des témoignages gênant qu’il faisait sortir sur la violence de la répression de la part des flics et des agents de la coopérative Auxilium.

Dimanche 5 octobre un rassemblement est appelé devant le CIE de Bari.

Hier après-midi, le 30 septembre une nouvelle tentative d’évasion du CIE de Ponte Galeria a eu lieu : un groupe de détenus a essayé de descendre en rappel les murs du centre avec des cordes, mais ils ont malheureusement été bloqués par des flics.

D’après Macerie et Hurriya.

 

Category: Brèves des frontières

Tagged: , , , , , ,

Comments are closed.

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :