Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[MAJ] [Arabie Saoudite] Rafles et affrontements avec les flics – 09 novembre 2013

Depuis le début de la semaine dans la ville de Riyad, les flics saoudiens mènent des opérations d’arrestations contre les sans papiers. Cela fait suite à l’annonce par le gouvernement de la fin d’une « période de trève » pendant laquelle les sans papiers qui vivaient sur le territoire devaient soit régulariser leur situation, soit partir, sous peine d’être emprisonnés. Des centaines de milliers de migrants sont partis mais beaucoup d’autres sont restés. Ces opérations ont conduit à plusieurs milliers d’arrestations et à la mort d’une personne (accusée par les flics d’avoir voulu se saisir de l’arme d’un policier).
Mais samedi (9 novembre), tout ne s’est pas passé comme prévu pour la police. Des personnes se sont regroupées pour manifester et s’affronter aux flics à coups de pierres et autres projectiles dans le quartier de Manfouha. Il y aurait 2 morts, 68 blessés et 561 arrestations.
Repris de la presse
Toujours d’après la presse, il semblerait que les descentes des flics, apparemment aidés de citoyens saoudiens (certains auraient attaqué des migrants à coup de bâtons samedi et dimanche), sèment la terreur dans certains quartiers de la ville de Riyad au point que dimanche des centaines de personnes se seraient livrées aux flics pour qu’elles soient expulsées. Le gouvernement éthiopien, pays dont sont originaires beaucoup d’immigrés en Arabie Saoudite, a déclaré accepter les rapatriements tandis que le gouvernement saoudien a expliqué que ces expulsions massives devraient permettre de résorber le taux de chômage des nationaux et être bénéfiques à l’économie du pays…
À coup de discours raciste et de préférence nationale, le pouvoir saoudien est en train de monter la population contre les immigrés, d’expulser et de tuer des migrants, espérons qu’il se prenne des bons retours de bâton…

Category: Brèves des frontières

Tagged: , , ,

Comments are closed.

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :