Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Manus] Un coup sur la tête du vigile – 26 décembre 2012

Au détour d’un article de presse sur les problèmes de juridiction concernant le camp sur l’île de Manus (Papouasie Nouvelle-Guinée), on apprend qu’un vigile de l’entreprise de sécurité G4S, qui gère le camp, s’est pris un coup à la tête par une détenue et à perdu connaissance, le 26 décembre 2013. Et comme il y a des problèmes de juridiction, le gouvernement australien et le gouvernement papou n’étant pas au clair sur qui fait loi dans le camp, personne n’a été arrêté.

BING !

Category: Brèves des frontières

Tagged: ,

Comments are closed.

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :