Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Suède] Actions directes durant le camp No Border à Stockholm – 19 et 24 juin 2012

Actions directes durant le camp No Border à Stockholm

Dans la nuit du 19 juin, nous avons ciblé le bureau du groupe de sécurité situé à Solna (dans la banlieue nord de Stockholm).

Nous accusons CSG d’assurer «la sécurité» dans les centres de rétention en Suède, en participant à la répression contre les migrants, en particulier dans le centre de rétention de Marsta, qui a une capacité de 100 détenus.

En aidant l’Office suédois des migrations qui organise l’emprisonnement et la déportation, CSG est impliqué dans une machine raciste mondiale qui chaque jour assassine et fait souffrir des milliers de personnes.

 Dans la nuit du 24 juin, nous avons aussi ciblé le bureau de l’Office suédois des migrations (Migrationsverket) situé à Solna. Un autre groupe d’activistes a déjà attaqué le bâtiment en taguant plusieurs heures auparavant et en inscrivant «No border, Stop Deportations!»

Le Conseil suédois des migrations est complètement impliqué dans la chasse aux migrants en Suède et en Europe. En participant à la guerre mondiale contre les étrangers menée par la Forteresse européenne, l’Office suédois des migrations est coupable de racisme, d’assassinat de masse et de souffrance.

En solidarité avec les migrants, nous promettons d’organiser dans le futur une douzaine d’autres actions contre le régime européen des frontières.

Brûlons les frontières!

Traduit de l’anglais d’Indymedia UK, 27 juin 2012 via Le Chat Noir Emeutier

***

D’autres actions ont eu lieu durant ce camp no border, notamment une manifestation contre l’entreprise de surveillance SAAB et un rassemblement devant le centre de rétention de Märsta.

Un rassemblement a également eu lieu devant la prison de Sollentuna en solidarité avec les personnes arrêtées lors d’actions les jours précédents. 3 y sont encore détenues pour les accusations de « tentative de violence sur agent », « résistance violente », « émeute avec violence », « résistance à l’arrestation ». (information du 28 juin)

Category: Brèves des frontières

Tagged:

Comments are closed.

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :