Sans Papiers Ni Frontières

Icon

Contre les frontières et leurs prisons

[Calais] Semaine d’échanges de savoir et manifestation « contre le mur de la honte » – 13 au 20 décembre

Du 13 au 20 décembre à Calais aura lieu une semaine de solidarité et contre les frontières : discussions, projections, ateliers. Le 18 décembre une manifestation est appelée « contre le mur de la honte », projet de palissade infranchissable autour du port avec un financement du Royaume-Uni à hauteur de 15 millions d’euros.

Ici sur le littoral du nord de la France et dans ses terres la bidonvillisation,la violence font parti des modes opératoires de l’état en réponse aux personnes voyageant avec ou sans documents officiellement reconnus par l’état français. A calais elles sont entre 2000 et 2500. Les réponses à cette situation : plus de sécurité c’est à dire plus de police et donc plus de violences et un grillage pour rendre plus difficile l’accès au port et donc au passage. L’ouverture d’un centre de jour serait la face « humaine » des politiques et pour mme bouchart, maire de calais, une illusion promise aux calaisiens-ennes de débarrasser la ville des « migrants-es ».

Dans ce contexte ou tout est fait pour séparer et mettre en concurrence les « migrants-es » et les « calaisiens-ennes » et ou la stigmatisation des politiques mise en scène par les médias dominants est incessante il parait essentiel de favoriser des échanges solidaires et de les mettre en pratique. Qu’il n’y a pas les « migrants-es » qui ont besoin d’aide d’un côté et les « soutiens » qui apportent l’aide de l’autre mais bien que toutes et tous avons des connaissances à partager.

Ceci est donc un appel à toutes et tous les habitants-es permanents-es ou temporaires à calais et plus loin aussi à participer à cette semaine d’échanges de savoirs et de proposer des temps de rencontre autour d’ateliers, cours, transmissions de savoirs-faire, discussions, une banderole, un graffiti, une tarte…

Aussi l’hiver est bel et bien la et c’est aussi dans cette perspective que certaines idées de base ont émergées, construction de cabanes, de poêles, rocket-stove (mini poêle), chauffe eau, pulls en laine… Mais pas que, au programme aussi des informations sur la demande d’asile dans différents pays européens, du self-défense pour femmes, des activités pour les enfants et sans oublier la préparation de la manifestation du 18 décembre « contre le mur de la honte ».

Pour cela il y aura besoin de matériaux, en voici une liste sûrement à compléter, qu’on veillera à actualiser selon les besoins sur le site www.calaismigrantsolidarity.wordpress.com bâches, palettes, vis, clous, conserves toutes tailles, cordes, chevrons, bidons métal, marteaux, ficelle, bois à bruler, bâches à banderoles, tuyaux(cheminées), poste à souder, meuleuses, groupes électrogène, enceintes, osier, peintures, pinceaux, rouleaux…

Pour toutes propositions ou questions hésitez pas à nous contacter également au 07 53 47 51 59 (nouveau numéro de communication CalaisMigrantSoidarity)

[Radio] Émission Sans Papiers Ni Frontières du 7 février 2014 en ligne

Émission Sans Papiers Ni Frontières du 7 février 2014

Au sommaire :

*brèves d’ici et d’ailleurs*Italie*Murs : Israël, Ceuta & Melilla, Grèce, Bulgarie, Turquie*Agenda

Téléchargez/écoutez l’émission ici

Émission tous les premiers vendredi du mois de 19h à 20h30 (rediffusion le mardi suivant à 8h)

sur radio Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM en région parisienne et sur internet partout ailleurs

Prochaine émission le 7 mars 2014

[Turquie] Un nouveau mur à la frontière syrienne – 11 octobre 2013

Malgré les timides démentis des officiels turcs, les habitants de la province de Mardin n’en démordent pas : la Turquie a amorcé la construction d’un mur de 2 mètres de haut le long de sa frontière avec la Syrie (photos).

C’est le deuxième mur que la Turquie choisit d’élever le long de sa frontière méridionale, et même si ce n’est qu’une fraction de la frontière longue de 900 kilomètres, l’objectif est de cibler des zones plus poreuses. Au mois de mai dernier, Ankara avait décidé de blinder la zone de Cilvegozu au nord d’Alep en élevant un double mur sur 2,5 kilomètres. Et en ce mois d’octobre, c’est en pleine zone urbaine que les travaux débutent : en effet, si ce n’était de la ligne frontalière, Nusaybin en Turquie, et Kameshli en Syrie feraient partie de la même agglomération. Comme toujours les villes jumelles sont des zones de culture commune mais aussi des zones de passage, de trafic. Bien souvent, et jusqu’à ce que les discours sécuritaires s’en mêlent, il n’y a pas pour ainsi dire pas de démarcation.

Mais le conflit en Syrie a généré des flots de réfugiés considérables vers le Nord (ils sont 500 000 environ en Turquie, soit le quart des personnes qui ont fui le territoire syrien) et la violence franchit parfois la frontière (comme en février  et en septembre 2013). La difficulté, pour le gouvernement turc, est la maîtrise de son territoire : construire un mur permet de créer des zones de transit obligées, là où auparavant le franchissement était relativement aisé.

Cette nouvelle construction confirme donc la progression du blindage des frontières au Moyen-Orient mais aussi dans le monde.

 

Repris tel quel depuis la presse.

MERHABA / KHOSH AMADID / BIENVENUE / WELCOME :
journal d’échange et d’informations sur les luttes des migrant-es
UN ÉTÉ CONTRE LES FRONTIÈRES :
PARIS : LUTTE DES MIGRANT-ES DE LA CHAPELLE :
KOS, DÉCLARATION ET INFORMATIONS SUR LA SITUATION DES MIGRANT-ES :
NON À L'EXPULSION DU SQUAT DU COLLECTIF DES BARAS :

AGENDA

TOUS LES MOIS

- Tous les premiers vendredis du mois, 19h-20h30 : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio FPP 106.3 FM (région parisienne) ou sur www.rfpp.net

- Tous les deuxièmes mercredis du mois, 16h30-18h : Émission Sans Papiers Ni Frontières, sur radio Galère 88.4 FM (région marseille) ou sur www.radiogalere.org

- Tous les premiers samedis du mois, Bagnolet, 14h-18h : Permanence Sans-papiers : s’organiser contre l’expulsion, au Rémouleur 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

LIBERTÉ POUR ABDUL RAHMAN HAROUN LE MARCHEUR SOUS LA MANCHE :
LA SOLIDARITÉ SIGNIFIE LUTTER CONTRE LES FRONTIÈRES :
SITUATION ET LUTTES À CALAIS :